Partagez | 
 

 You must respect your God, poor mortals - Nekëlvesk Narcosk Darsang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nekëlvesk N. Darsang
Admin
avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 18
Localisation : Sous ton lit.

MessageSujet: You must respect your God, poor mortals - Nekëlvesk Narcosk Darsang   Mer 29 Jan - 17:43

Nekëlvesk Narcosk Darsang

Physionomie
 

 - Bandages qui lui entourent le torse et l'avant-bras gauche.
- Clopine sévèrement à cause de sa jambe droite, elle aussi entourée de bandages, qui commence à douloureusement partir en miettes
- S'habille de manière très diverse, selon l'apparence qu'il prend, mais toujours dans les tons sombres

  Mon image

informations

NOM - Darsang
PRÉNOM - Nekëlvesk Narcosk
AGE - 28 ans

ORIENTATION SEXUELLE - Bisexuelle
POUVOIR ou PARTICULARITÉ - Nekëlvesk est capable de modifier son apparence à volonté : il peut influencer la longueur, la couleur de ses cheveux, ses yeux, et même toucher à sa taille, sa musculature, les traits de son visage...
Seulement, ce pouvoir détruit peu à peu son corps naturel, qui se désagrège, s'affaiblit, s'endolorit de manière irréversible ; bien que certaines parties du corps influent beaucoup moins sur sa santé que d'autres - les cheveux par exemple, ne font rien.
APPARTENANCE - Famille Darsang
MÉTIER OU RANG - Chef de famille
CODE DU RÈGLEMENT - Rictus le valiiiideuh
CREDITS AVATAR - Masamune - Pixiv Villains

caractère

Un rictus mauvais se forme sur son visage, tandis que le ricanement qui s'échappe de sa gorge se meurt dans l'écho de la salle vide.

- Parler de moi... Vous êtes mon psy ou quoi ? Vous voulez vraiment l'entendre ?

Il envoie sa tête en arrière et scrute le plafond blanc, laissant un long silence planer.


« Paraît que parler de sa personne c'est bien, parce que c'est valorisant. Enfin, c'est ce que j'ai constaté, donc c'est forcément vrai. Après, je ne sais pas par où commencer. C'est le plus compliqué, de commencer, vous savez. Quoique finir non plus n'est pas simple... Bon, on va procéder par étapes.

Premièrement ; je m'aime et vous j'vous aime pas. C'est vrai ça, qu'est-ce que vous valez, par rapport à moi ? J'ai réussi à me hisser en haut de l'échelle sociale, on craint et me respecte : ma présence dans un endroit est un honneur ! Hein ? Oh, oui, je sais bien que toutes ces admirations ne sont pas forcément sincères, mais tant qu'on me les porte, je m'en contente. Et puis j'ai tout de même réussi à faire plier tous les gens de ma famille pour qu'ils me vouent le culte qui m'est dû - vous savez, qu'on me fasse des offrandes sur un autel en brûlant de l'encens et en récitant des prières, avec des prêtresses vêtues de blanc, ce genre de cérémonie, et puis il ne faut pas oublier les "rites sacrés", très importants. Quoi ? Pourquoi vous me regardez avec cet air étrange ? Cela vous choque ? Mais je suis un dieu, c'est normal, qu'on se comporte de la sorte ! D'ailleurs, allez savoir pourquoi j'ai été enfermé dans un si pauvre corps de mortel. Oh, et puis faites attention à ce que vous dites : en tant que divinité, j'ai le droit de vie et de mort sur tout et tout le monde. Ce n'est pas sortir mon sabre et vous trancher la tête qui me ferait du mal. Bien, c'est cela, taisez-vous et écoutez.

On me dit loufoque. Enfin, on ne me le dit pas, mais après m'être vu interné de force en asile psychiatrique, j'ai compris qu'on le pensait. Pff, on n'a même plus le droit d'affirmer son caractère divin en toute impunité, de nos jours, c'est accablant, n'est-ce pas ? Surtout lorsque c'est la vérité. Oui, parce que retenez-le bien : tout ce que je dis est vrai. Et même si cela ne l'était pas avant, du moment où prononce quelque chose, ce quelque chose le devient.

Hein ? Ego démesuré ? Mais ! Tu sais où tu peux te le mettre, ton ego démesuré ?! Je ne supporte pas que l'on me dise ce genre de choses, c'est faux ! Et... heiiiin ?! Que je divague, que je délire ? »

Il ouvre de grands yeux, profondément blessé de cet affront. Dans son regard se mêlent haine, rage, et stupéfaction. Puis finalement il se met à rire aux éclats.

« Ah ! Je l'avoue, vous êtes fort, vous. Vous avez réussi à me faire sortir de mes gonds, moi qui ne m'énerve que très rarement. J'ai juste horreur qu'on conteste ma divinité. Et puis, vous savez, je ne suis pas un tyran : je veux juste qu'on fasse ce que je demande sans discuter. Ce n'est pas si difficile, non ? Je ne vous demanderais jamais de vous faire hara-kiri ! Ce n'est pas non plus pour rien qu'on m'a mis à la tête des Darsang, aussi parce que j'ai envie de leur faire retrouver leur dignité, et que je suis assez fort pour cela. Ils étaient conscients de ma façon d'être, je ne l'ai jamais caché à personne. Ma position par rapport aux autres ? Mais je vous l'ai déjà dit, ne me forcez pas à le répéter : je ne vous aime pas et vous suis supérieur. Je ne manque pas une occasion d'expliquer à un sujet ignorant ma position par rapport à lui. Il faut toujours vous remettre à votre place, vous, les humains, vous êtes incorrigibles. »

Un sourire lointain vient remplacer son expression démente et hautaine.

« C'est peut-être pour cela que je vous supporte. Vous êtes amusants, vous me faites passer le temps. Et puis contrairement à ce que vous semblez croire, je ne suis pas méchant avec tout le monde. Et puis non, je vous l'affirme, je n'aime personne ! Pourquoi me posez-vous encore la question ? Si je vous dis non, c'est non ! Enfin, si... parfois, je vous apprécie... rarement.... de temps en temps... vous me troublez ! Pourquoi tenter de me déstabiliser ainsi ? Vous devez le respect à votre dieu, alors cessez-donc vos interrogations indécentes, ou gardez-les pour vous. Les sentiments m'importent peu, ils ne comptent plus. »

Son expression a radicalement changé. Il a perdu son assurance, désemparé, perdu, presque effrayé. Ses mains tremblent. Un ricanement entre la nervosité et la moquerie résonne dans la pièce.

« Je pense que l'on pourrait couper court à cette conversation, non ? »



histoire


Listen to me, children,
All your mistakes,
I can forgive
All your sins,
I can forgive,
All your troubles,
I can solve,
But your rotten souls could not be excused if they died and not you.


« Vous en voulez encore ? Sérieusement ? Mais, diable, que voulez-vous que je dise d'autre ? Oh... mon histoire ? Cela vous intéresse ? Hum... Je ne sais pas, c'est compliqué. »

Il soupire, l'air fatigué.

« Si je vous le raconte, c'est bien pour que vous me laissiez tranquille. Aussi, vous avez l'interdiction de m'interrompre. »

Il tapote le sabre à côté de lui avec un sourire énigmatique.

« Sinon, gare à vous. »

Nekëlvesk se cale bien au creux de son fauteuil, le regard porté au plafond.

« Je suis né, je ne sais plus trop quand. Et puis de toute façon, personne n'a envie de le savoir. Si mon corps est venu au monde ce jour-là, mon âme a toujours été présente. J'ai du mal à me souvenir d'avant cette chair, ce doit être à cause des limites de la mémoire humaine. Je suppose qu'une fois mon esprit libéré par la disparition de cette apparence, tout me reviendra : je pourrai de nouveau étendre un règne universel, et non pas barré de frontières comme vous vous plaisez à le faire, vous, les humains. Et dire que je vous ai créé... Je me demande à quoi je pensais.
Ah ! C'est comme si je lisais dans votre esprit, mon cher. Non, je n'ai jamais songé au suicide. C'est un péché, je m'y refuse catégoriquement, même si je dois alors attendre longtemps avant ma libération. Même Dieu n'échappe pas à ses propres règles, vous savez, je dois vous montrer l'exemple. »

Il se cale mieux au fond de son fauteuil et soulève sa jambe droite, inerte, pour la poser sur l'autre.

« Hum, je me perds. Il faut dire que dans un esprit aussi grand que le mien, ce n'est pas étonnant. Oh ! Je vous sens l'envie de lâcher quelques mots ; sachez qu'il vaut mieux que je ne vous y reprenne pas, avec vos histoires d'ego. Bien, le silence est une denrée rare, profitez-en. »

(c) fiche crée par rits-u sur libre graph
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locked.forumactif.fr
 
You must respect your God, poor mortals - Nekëlvesk Narcosk Darsang
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vers le respect des droits economiques et sociaux des citoyens haitiens
» Un Peu Plus de Respect Pour les Bienfaits Reçus !
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» Le mal d'Haiti: le non-respect de ses semblables
» [Non Respect JDH] Kissiou (28/03/1458) (coupable)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fates of Time :: Entrez donc ... :: Présentations :: En cours-
Sauter vers: